Bonjour et bienvenue sur le blog des plus et des possibles.
Je vous souhaite une bonne lecture de cet article.  À bientôt ! Delphine Daniel

Le cumul des emplois avec le télétravail

22 Nov,22

Le cumul des emplois avec le télétravail est devenu très présent aux Etats-Unis. On parle de ‘’OE’’ pour over-employed, que l’on pourrait traduire par des suremployés. Qu’est-ce que ça recouvre ?

Profiter du télétravail

Le monde du travail évolue à toute vitesse. Après la grande démission, voici les over-employed. Les OE, plutôt des cadres, profitent du télétravail, à l’abri des regards, pour cumuler plusieurs jobs. Pour y arriver, ils pratiquent la démission silencieuse : faire le strict minimum pour se dégager du temps et se consacrer à une autre activité professionnelle.

Une tendance forte

Il suffit d’observer les réseaux sociaux : sur Reddit, une communauté de 89 000 membres et sur Discord, 32 000 membres. Enfin, sur TikTok, le #overemployed cumule plus de 4,3 millions de vues. L’objectif est de partager des conseils et des astuces pour mieux cumuler les emplois.

Pour quelles raisons ?

Les OE citent plusieurs raisons de cumuler des emplois :
– Un objectif financier pour gagner plus, en travaillant au final autant qu’avec un seul emploi.
– Une manière de se sécuriser et de pouvoir claquer la porte à l’un des employeurs en cas de problème.
– Une solution pour éviter le burn-out en levant le pied sur les deux jobs.
– Puisque le système oppresse les salariés, alors autant l’exploiter en sa faveur.

Et en France ?

Le cumul des emplois (avec le télétravail) est évidemment possible. En revanche, il est soumis au code du travail qui l’encadre clairement, notamment en respectant la durée maximale légale de travail et l’obligation dite de loyauté. Si informer son employeur n’est pas obligatoire, l’employeur peut demander au salarié une attestation écrite certifiant qu’il respecte les dispositions relatives à la durée du travail. En cas de refus de transmettre ces informations ou de fausse déclaration, les employeurs peuvent licencier le salarié pour faute grave.

Une récente étude de la société de conseil Onepoint et Kantar Public montre qu’une majorité de Français devrait, en 2035, occuper en moyenne 2,3 emplois, contre seulement 8 % aujourd’hui. Le suremploi permet de faire face à un avenir économique incertain. C’est aussi une solution pour la nouvelle génération, tant pour canaliser leur grande inquiétude du futur avec une stabilité financière, que pour regarder autrement le monde du travail. Cela pose beaucoup de questions sur le développement des collaborateurs, leur fidélisation et leur engagement global.

Merci à l’ADN pour l’article global (retravaillé de mon côté) et c’est ici !
Photo by Tim Mossholder on Unsplash

Un besoin d’accompagner vos collaborateurs ? Contactez-moi !

Pour découvrir un article, vous pouvez cliquer sur un thème parmi les catégories ou les étiquettes suivantes :

Vous souhaitez revenir à la page d’accueil du blog ?

Inscrivez-vous à ma newsletter :

Vous souhaitez en savoir plus à mon sujet et sur mon approche ?

Les derniers articles du blog, c’est ici ⇓

Le choix du moins bon

Le choix du moins bon

Le choix du moins bon, c’est le résultat de quatre études réalisées par un groupe de chercheurs de Stanford, Carnegie-Mellon et Johns Hopkins, en interrogeant plus de 700 recruteurs professionnels. Comment choisir un candidat ? Ainsi, l’objectif de ces études...

lire plus
L’énergie du baratin

L’énergie du baratin

L'énergie du baratin a été mis en exergue par Alberto Brandolini. Programmeur italien, il a démontré un phénomène, qui porte maintenant son nom. La loi Brandolini En 2013, Alberto Brandolini explique que la quantité d’énergie nécessaire pour réfuter du baratin...

lire plus
L’innovation freinée par le télétravail

L’innovation freinée par le télétravail

L’innovation freinée par le télétravail ? Oui et c’est le résultat d’une étude réalisée par des chercheurs du MIT auprès des sociétés de la Silicon Valley. Quel lien entre innovation et télétravail ? Le télétravail réduit les interactions sociales spontanées entre les...

lire plus