Bonjour et bienvenue sur le blog des plus et des possibles.
Je vous souhaite une bonne lecture de cet article.  À bientôt ! Delphine Daniel

Le complexe de Dieu ou god complex

13 Mar,22

Le complexe de Dieu ou god complex envahit les réseaux sociaux et les médias. Du post LinkedIn racontant (exagérément) le succès d’une intervention dans une émission télé aux exigences délirantes d’un candidat lors d’un recrutement, ces comportements peuvent montrer un complexe de Dieu. Mais qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que le complexe de Dieu (god complex) ?

Sans être un terme clinique, le complexe de Dieu est le fait de se percevoir comme un Dieu, plus intelligent, plus fort, plus désirable. Bref, se prendre pour un être exceptionnel, se mettre sur un piédestal et se penser supérieur aux autres.

Comment se caractérise-t-il ?

Les personnes touchées par le complexe de Dieu ont, notamment, les comportements suivants :
– Se mettre en avant, se vanter,
– Croire qu’elles savent tout mieux que tout le monde,
– Avoir de très grandes ambitions et penser réussir vite,
– Refuser toute critique, avoir toujours raison et penser être incompris des autres.
En résumé, du narcissisme ? En effet, il s’agit d’un narcissisme très exacerbé, avec une confiance en soi (en apparence) inébranlable. Car c’est le tout paradoxe de ces personnes : un ego qui balaye tout et qui cache un profond manque de confiance en soi.

D’où vient ce complexe ?

Le complexe de Dieu ou god complex a plusieurs origines. Tout d’abord, notre système éducatif. Il évite l’échec et crée donc une peur de celui-ci, valorise les meilleurs. L’éducation de ces dernières décennies met aussi l’enfant au cœur de tout, générant des « enfants rois », tout-puissants et un (gros) poil narcissique. C’est à la fois positif, avec beaucoup d’attention apportée aux enfants et négatif, avec une difficulté à gérer leur frustration. Du coup, ces enfants idéalisés devenus adultes, recherchent en permanence l’attention parentale. Pour cela, ils restent au centre d’une autre attention (professionnelle, amicale, médiatique…). Ils prennent de la place, parlent sans cesse d’eux et comme ils ne savent pas/peu gérer leur frustration, la critique est inaudible.

Ensuite, le fonctionnement de notre société et des entreprises autour de la performance. En effet, la performance, voire la surperformance est valorisée, il faut réussir. Réussir dans son boulot, ses amours, faire le meilleur gâteau au chocolat, etc. L’échec est refusé, reconnaître ses faiblesses tout autant. L’humilité est, elle, peu valorisée ou en tout cas, pas encore, pas suffisamment. Il faut briller et avoir toujours plus de likes. Le succès de Squid Games repose sur ce principe : gagner ou perdre (et dans la série, c’est pire car perdre = mourir).

Un équilibre entre trop de

Pour éviter de tomber dans le complexe de Dieu, il est nécessaire de trouver un équilibre entre trop d’humilité et trop de narcissisme. Un ego canalisé permet d’avoir une saine ambition, qui permet de se mobiliser et atteindre ses objectifs. Un ego à sa place, c’est aussi accepter l’échec et savoir s’en relever.
Un bon dosage entre une juste discrétion et une juste autocongratulation !

Le complexe de Dieu ou god complex peut donc être envahissant, particulièrement en entreprise, pour le manager et l’équipe. Pour limiter son émergence, favorisez notamment une culture de l’humilité et de l’acceptation de l’échec.

Photo by Raychan on Unsplash

Vous souhaitez discuter d’humilité et de droit à l’erreur ? Contactez-moi !

Pour découvrir un article, vous pouvez cliquer sur un thème parmi les catégories ou les étiquettes suivantes :

Vous souhaitez revenir à la page d’accueil du blog ?

Inscrivez-vous à ma newsletter :

Vous souhaitez en savoir plus à mon sujet et sur mon approche ?

Les derniers articles du blog, c’est ici ⇓

Le magazine MANAGERS présente des plus et des possibles

Le magazine MANAGERS présente des plus et des possibles

Le magazine MANAGERS présente des plus et des possibles au travers d’une interview, mettant en lumière les éléments clés de mon travail de coach. Voici l’article réalisé ; bonne lecture ! Un besoin d'être accompagné ? Contactez-moi !

lire plus
Le new normal décevant

Le new normal décevant

Le new normal décevant ? On parle de new normal avec ces nouvelles façons de travailler, et pas seulement le télétravail, depuis la crise Covid. Un new normal mal vécu Une étude montre (je vous renvoie à l’article de The Conversation avec le lien en bas) :- que les...

lire plus
Etre colleague zoné ?

Etre colleague zoné ?

Être colleague zoné ? J’avoue que je ne connaissais pas cette pratique avant la lecture de l'article sur le site de L'ADN. Voici un résumé en quelques grands points. La colleague zone Vous souhaitez que vos collègues deviennent vos amis, parce que vous vous entendez...

lire plus