Bonjour et bienvenue sur mon blog.

Vous trouverez des articles sur l’accompagnement professionnel, le développement des compétences (le coaching individuel et collectif notamment), les comportements humains et la complexité dans laquelle nous évoluons.

Je vous souhaite une bonne lecture de ces articles. À bientôt ! Delphine

Le syndrome du grand coquelicot

26 Juil,23

Le syndrome du grand coquelicot est une manifestation de la jalousie et de l’envie de personnes envers celles qui se démarquent par leur réussite ou leurs accomplissements. Allons plus loin pour comprendre ce syndrome.

De quoi parle-t-on ?

Le syndrome du grand coquelicot fait son apparition en 1984 dans le livre « Tall Poppies » de Susan Mitchell et plus récemment dans le livre « The Tall Poppy Syndrom » de Doug Garland.
Il se traduit par la tendance à dévaloriser les personnes qui gravissent les échelons, qui ont des parcours professionnels réussis, comme un grand coquelicot qui dépasserait largement en taille ses semblables. Et concrètement, cela donne lieu à des remarques blessantes, des jugements durs, parfois des ragots et de (fausses) rumeurs et des coups bas. L’objectif étant de couper la tête du coquelicot qui dépasse.

Qui est touché par le syndrome du grand coquelicot ?

Les hommes et les femmes qui réussissent sont touchés par ce syndrome. Maintenant, les femmes le subissent le plus, taxées d’opportunistes, de carriéristes. Et ce qui est frappant, selon l’étude de 2018 de la chercheuse canadienne Rumeet Billan, c’est la propension des femmes à vouloir couper la tête du coquelicot. En effet, l’étude montre que 31% des femmes et 27,6% des hommes sont à l’origine des critiques et des attaques verbales.

Pourquoi se produit-il ?

Il existe différentes raisons à avoir ces comportements négatifs, que sont :
– Une faible estime de soi chez les personnes qui se sentent en compétition avec celles qui réussissent.
– Un sentiment d’injustice de voir les autres réussir et pas soi.
– De la jalousie face au succès des autres.
Ainsi, ces raisons entraînent pour certaines personnes le besoin de punir l’autre, de se venger par des propos stigmatisants. Et ce, quand soi-même, on a été freiné dans sa propre évolution professionnelle…

Quels en sont les impacts ?

Le syndrome du grand coquelicot crée des difficultés chez les personnes qui le subissent :
– Une pression pour diminuer leur réussite et ne pas se mettre en avant.
– Des freins personnels pour exploiter tout leur potentiel et leurs capacités professionnelles.
– Le refus de prendre des risques pour éviter les critiques et les jugements.
Et donc, globalement un impact sur leur épanouissement personnel et professionnel.

Comment y faire face en entreprise ?

Plusieurs solutions, non exhaustives, sont envisageables :
– Célébrer les réussites : que les femmes et les hommes qui arrivent à des hautes responsabilités, de part leurs compétences et leurs qualités personnelles, soient des ambassadeurs de ce qui est possible dans l’entreprise.
– Encourager la compréhension et l’acceptation de ces succès, clé aussi des succès de l’entreprise, maintenant et demain. Tout en célébrant aussi et surtout, celles et ceux qui ont contribué au succès de ces personnes. Elles arrivent rarement seules en haut de l’échelle.
– Cultiver la confiance en soi : créer des accompagnements tant, pour aider les personnes à mieux faire face aux critiques et aux jugements extérieurs, que pour aider les autres personnes à grandir et à se développer, pour elles aussi, arriver tout en haut.

Alors pourquoi cet article ? J’accompagne une coachée, talentueuse, compétente, et qui a décidé (pour le moment ?) de freiner son potentiel de toutes ses forces, pour éviter que l’entreprise la remarque et pour arrêter les remarques blessantes de ses collègues. Et je trouve que c’est un tel gâchis, pour elle et pour son entreprise.

Photo de RoonZ nl sur Unsplash

Vous souhaitez parler de votre potentiel ? Contactez-moi !

Pour découvrir un article, vous pouvez cliquer sur un thème parmi les catégories ou les étiquettes suivantes. Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche ; si un article contient votre recherche, il apparaîtra !

Pour revenir à la page d’accueil de mon blog

Inscrivez-vous à ma newsletter :

Vous souhaitez en savoir plus à mon sujet
et sur mon approche ?

Les derniers articles du blog, c’est ici ⇓

« Je suis sortie d’une secte il y a maintenant un an »

« Je suis sortie d’une secte il y a maintenant un an »

« Je suis sortie d’une secte il y a maintenant un an ». Chaque personne que j’accompagne prononce une phrase clé au cours de son coaching. Je vous livre ici ces moments, qui éclairent mon travail de coach. Le prénom et le sexe ont été changés. Un constat sans...

lire plus
Gérer les collaborateurs casse-pieds

Gérer les collaborateurs casse-pieds

Comment gérer les collaborateurs casse-pieds ? Ces collaborateurs se révèlent peu enclins à la collaboration ou adoptent une attitude peu productive. Nous pouvons identifier quatre grands profils et donc quatre stratégies à privilégier face à eux. Le collaborateur...

lire plus
« Je réagis mal aux critiques et je boude »

« Je réagis mal aux critiques et je boude »

« Je réagis mal aux critiques et je boude ». Chaque personne que j’accompagne prononce une phrase clé au cours de son coaching. Je vous livre ici ces moments, qui éclairent mon travail de coach. Le prénom a été changé. « Je réagis mal aux critiques et je boude »...

lire plus