Bonjour et bienvenue sur le blog des plus et des possibles.
Je vous souhaite une bonne lecture de cet article.  À bientôt ! Delphine Daniel

Le port du masque ou le sentiment de sécurité

20 Juin,20

D’après une étude faite auprès de 450 volontaires, le port du masque réduirait de 15% la distance physique entre les personnes. Elle tombe ainsi à 66 cm, en-deçà de la distance de sécurité. Le masque favoriserait donc le rapprochement physique en raison d’un biais cognitif. Faire spontanément plus confiance à une personne masquée, notre cerveau se fiant à son apparence bienveillante (bien que le masque ne renseigne en rien sur l’état de santé des individus). D’autres biais sont notés comme l’habituelle sous-estimation des risques engendrés. Le résultat de l’étude est à la fois positif, à savoir que le masque ne génère pas de comportements de méfiance envers autrui. Et négatif car il crée un sentiment global de sécurité au détriment des autres gestes barrières.

Un besoin de travailler vos biais cognitifs ? Contactez-moi !

Pour lire la totalité de l’article. Photo by visuals on Unsplash

Pour découvrir un article, vous pouvez cliquer sur un thème parmi les catégories ou les étiquettes suivantes :

Vous souhaitez revenir à la page d’accueil du blog ?

Inscrivez-vous à ma newsletter :

Vous souhaitez en savoir plus à mon sujet et sur mon approche ?

Les derniers articles du blog, c’est ici ⇓

L’excellence Clients est votre objectif ? Contactez Nathalie !

L’excellence Clients est votre objectif ? Contactez Nathalie !

L’excellence Clients est votre objectif ? Vous souhaitez un client et un collaborateur tous deux satisfaits, l’un par la réponse obtenue et l’autre par le service rendu grâce à la qualité de son travail ? Voici la mission que s’est fixée Nathalie Dembin avec "Osez...

lire plus
Sortir du sentiment d’échec : quelques solutions à suivre !

Sortir du sentiment d’échec : quelques solutions à suivre !

La crise sanitaire a plongé bon nombre d’entre-nous dans un sentiment d’échec avec parfois la difficulté d'en sortir. Difficulté d’être présent auprès de nos équipes, dossiers en urgence ou encore enchaînement des réunions peuvent entraîner un sentiment de faire mal...

lire plus